EXPOSITION : : : Louise COLLET et Tsama DO PAÇO : : : Du 13 décembre 2019 au 14 février 2020

Accueil Vie quotidienne > Sport > Résultats sportifs

Lundi 09 décembre 2019

EXPOSITION : : : Louise COLLET et Tsama DO PAÇO : : : Du 13 décembre 2019 au 14 février 2020

Louise COLLET et Tsama DO PAÇO

 

Exposition du 13 décembre 2019 au 14 février 2020.

Vernissage le vendredi 13 décembre 2019 à partir de 18h30.


POLLEN - 25 rue Sainte Marie - 47150 Monflanquin

Ouverture du lundi au vendredi de 14h à 17h et sur rendez-vous.

Fermeture exceptionnelle du 26 décembre 2019 au 03 janvier 2020

Accueil de groupes, visites guidées, renseignements : 05 53 36 54 37
mediation@pollen-monflanquin.com - www.pollen-monflanquin.com

 

Louise COLLET : «Je développe une pratique artistique oscillant entre projets éditoriaux (estampe, sérigraphie, livres d’artiste, collaboration avec un auteur) et projets plastiques (peintures, sculpture de papier, céramique), avec une approche de l’image très ouverte. Après mon passage à l’école Boulle de Paris, je me suis spécialisée en image imprimée à l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (Paris), puis en peinture traditionnelle à la Kyoto City University of Arts au Japon. Mon travail est souvent le reflet d’un imaginaire alimenté par mes lectures (la littérature japonaise contemporaine dont le rapport à l’ordinaire m’inspire particulièrement) et par ma mémoire , à travers une mise en image de mes souvenirs comme de mes observations. Je tente de tisser des liens entre différents espaces et temporalités, en espérant trouver un « lieu commun », un germe de « mémoire collective ». Ainsi, dans « Particules », j’ai cherché à restituer l’expérience vécue au Japon où - alors que j’étais plongée dans un tout autre quotidien - de nombreux souvenirs d’enfance ont émergé. J’y ai exercé mon acuité visuelle, notamment en raison de la difficulté d’accès au langage. Au cours de mes déambulations, mon regard s’est naturellement arrêté sur de nombreux détails. Dans des estampes, je propose des fragments d’espace comme lieu de convergence – le lecteur pouvant poursuivre ce mouvement en y projetant lui-même les images émergeant dans sa mémoire.»
Louise Collet - www.louisecollet.com

 

Le travail de Tsama do Paço conjugue le temps à la matière en inventant des manières d’agir qui préservent les traces et l’empreinte du geste.
« Par des recherches simultanées en différents îlots, je cherche à mettre en place des systèmes pour faire surgir l’imprévisible. La dispersion et la complexité sont recherchées parce qu’elles génèrent une perte de contrôle et un flottement. Le travail passe par un arpentage et une récolte d’éléments découverts, ressentis ou devinés. La marche et le corps sont alors les premiers instruments. L’élaboration d’une œuvre commence par cette expérience. Les assemblages qui naissent entre ces hétérogénéités élaborent peu à peu un espace, un paysage. Il n’est donc pas question de représentation mais de présence de la matière du monde. Des fragments prélevés dans la vie sont souvent les noyaux d’une forme. Ils sont associés à et par de multiples matériaux : cire, tissu, fil, perles... Je pars d’expériences de pensées, activées par le «faire» : Qu’est ce que notre manière d’habiter et de penser raconte de notre relation à la matière ? Comment la matière transformée par la «nature humaine» devient paysage ? Comment une sculpture ou un dessin émergent d’une histoire de couches ? Le geste artistique apparenté à un fluide fait paysage. »
Tsama do Paço
tsamadopaco.com
 

 

Partagez cette information sur

Facebook share Twitter share